Attention, cette page a été publiée le 02/09/2010 et est désormais archivée, le contenu n'est peut-être plus d'actualité.
schedule Dates
reviewsLieu

Le Cateau-Cambrésis

paidTarifs

7€ : plein tarif,tarif réduit:3€

sendContact
  • Musée MatissePalais Fénelon, 59360 Le Cateau-Cambrésis
    T. 33 (0)3 27 84 64 50 - F. 33 (0)3 27 84 64 54
Autour d’un texte littéraire, écrit par Georges Duthuit et illustré par Henri Matisse de lithographies de visages d’Esquimaux, l’exposition est une approche poétique de l’univers magique du monde des Inuits découvert à New York par les Surréalistes ...

 

Les Esquimaux vus par Matisse

Georges Duthuit : Une Fête en Cimmérie

 

7 novembre 2010 >13 février 2011

 
PRÉSENTATION DE L’EXPOSITION
 
 
Autour d’un texte littéraire, écrit par Georges Duthuit et illustré par Henri Matisse de
lithographies de visages d’Esquimaux, l’exposition est une approche poétique de l’univers magique du monde des Inuits découvert à New York par les Surréalistes pendant la guerre.
 
En 1947, la fille d’Henri Matisse, Marguerite, et son époux, Georges Duthuit, avaient projeté de constituer une série d'ouvrages sur le thème des rituels et de la fête dans certaines civilisations.Inaugurant la série, le livre sur les Esquimaux est un essai poétique de Georges Duthuit, Une Fête en Cimmérie, pour l’illustration duquel
Matisse réalise des dessins de visages d’Inuits, peuple en relation permanente avec les forces mystiques et physiques de la Nature.
 
 
Au moment où il commence les grands dessins muraux pour la Chapelle de Vence, l'intérêt de Matisse pour la représentation de visages qu'il nomme parfois « masques » est marqué par sa curiosité pour les masques esquimaux de la rare collection que Georges Duthuit a acquis en même temps qu’André Breton, Claude Lévi-Strauss, Max Ernst... à New York. Le livre fut édité par Tériade.
L’exposition présente Georges Duthuit, éminent critique d’art, spécialiste d’art moderne et d’art oriental, historien et écrivain et son fils Claude Duthuit qui enrichit le musée de tous les dessins, gravures et documents autour du livre Une Fête en Cimmérie.
 
Les écrits de Georges Duthuit, les milieux qu’il fréquente et son séjour à New York où il découvre les masques Inuits focalisent sur le croisement entre l’art et la littérature dans lequel est aussi mêlé Tériade et beaucoup d’écrivains d’après-guerre.
 
La deuxième partie concerne le livre Une fête en Cimmérie.
Le texte de Georges Duthuit est présenté avec les 31 lithographies, l’aquatinte, les épreuves annotées et les dessins d’études réalisés par Matisse en référence au texte de son gendre, aux récits et aux photographies d’explorateurs.
 
Cet univers mi-ésotérique mi-ethnographique est illustré d’une exceptionnelle collection de masques Inuits et d’une partie de la célèbre collection de masques Esquimaux du musée de Boulogne-sur-Mer qui fut exposée à Paris au moment où Matisse illustra le livre.
 
 Il est important de souligner que Tériade en fut l’éditeur et le lithographe Fernand Mourlot en tira les planches corrigées et signées par le peintre.
 
La troisième partie de l’exposition est un florilège de Masques dessinés par Matisse.
 
 

 Visite commentée de l'exposition et des collections le Samedi à 14h30 et le dimanche à 10h30 et 14h30